Test du DJI Spark

Lors de sa sortie, les connaisseurs voyaient en ce drone une version miniature du DJI Mavic Pro. En réalité, ce modèle se distingue de son ainé sur plusieurs points. Le DJI Spark dispose d’un design ultra-portable et il embarque une caméra qui pourra être chargée grâce à un simple câble USB. Hormis les fonctionnalités classiques, vous pouvez également le manœuvrer grâce à des gestes de la main. Nous sommes donc face à un vrai condensé de technologies. Malgré tous ses atouts, nous constatons également certains détails qui ne plairont pas au plus grand nombre. Nous déplorons principalement l’autonomie de cet appareil (moins de 15 minutes de temps de vol). En outre, l’application mobile fournie par le fabricant est loin d’être simple à utiliser. Les différents éléments ne s’affichent pas correctement sur les smartphones dotés d’un écran de taille modeste.

Le DJI Spark reste tout de même un drone idéal pour les amateurs. Il permettra aux vacanciers de capturer les moments forts de leurs vacances en famille depuis le ciel. D’ailleurs, ce modèle est assez simple à prendre en main au vu des tests que nous avons effectués.

Un drone ultra compact

Le DJI Spark n’a rien à envier aux autres modèles disponibles sur le marché. Il est équipé d’une caméra performante qui fournit des vidéos et des photos d’excellente qualité. En outre, sa taille réduite permet aux utilisateurs de l’emmener où ils le veulent. Comme tous les produits DJI que nous avons testés, celui-ci satisfera amplement tous ceux qui sont à la recherche d’un drone ultra-portatif et prêt à voler à tout moment.

Le drone compact de chez DJI

DJI semble vouloir poursuivre sa lancée après le succès du Mavic Pro. D’ailleurs, le fabricant a décidé de miser sur les caractéristiques qui ont fait le succès du Mavic Pro, à savoir une caméra performante et un design compact. Le DJI Spark embarque pratiquement la même camera que son ainé et il est bien plus petit que son grand frère avec ses dimensions de 14,3 x 14,3 x 5,5 cm (L x l x H).

Au vu de ses caractéristiques, ce drone s’adresse aux amateurs. Son temps de vol réduit ne lui permettra pas de satisfaire les professionnels de la photographie aérienne. Les débutants n’éprouveront aucune difficulté à manœuvrer ce drone grâce au système de détection d’obstacles. L’appareil pourra se stabiliser de manière autonome grâce à un support motorisé. Ce fonctionnement permet d’obtenir d’excellents rendus même par un temps venteux. La possibilité de diriger ce drone grâce à de simples gestes de la main est également une fonctionnalité qui plaira aux jeunes branchés.

Vous pouvez acheter ce drone seul ou avec un pack d’accessoires. Nous avons opté pour cette seconde solution pour ce test. Si vous prenez la même décision que nous, vous obtiendrez une batterie de vol supplémentaire ainsi que la radiocommande. Cette télécommande sera particulièrement pratique pour les technophobes. Si vous souhaitez apprendre à piloter ce type d’engin, il est toutefois conseillé d’opter pour un DJI Mavic Pro. Celui-ci dispose d’une autonomie supérieure à celle du Spark.

Un drone pratique au quotidien

Le DJI Spark est disponible sous plusieurs coloris (Blanc, Bleu, Vert, rouge et Jaune).  Et avec sa taille réduite, le fabricant semble vouloir séduire un large public. En effet, il ne laissera pas indifférent les amateurs qui cherchent un drone prêt à volet et pratique. À sa sortie, ce produit a fait sensation avec son système de contrôle par geste. Tout comme le Hover Passport, il pourra également suivre la personne à filmer à une distance raisonnable grâce à la reconnaissance faciale. Pour activer cette fonctionnalité, il vous suffira de placer le Spark devant vous et appuyer à deux reprises le bouton de mise en marche de la caméra. Celle-ci scannera votre visage. Par la suite, le drone décollera et il vous suivra de manière autonome.

Le contrôle par gestuelle est sans aucun doute la fonctionnalité la plus attendue et à vrai dire nous avons eu hâte de tester cette technologie innovante. Cette fonctionnalité est activée par défaut. Grâce à elle, vous pouvez manœuvrer votre drone DJI grâce à des gestes de la main. Pour commencer, vous devez tendre la main vers la caméra en ayant la paume en avant. Une fois que les LED situés à l’avant du drone passent au vert, vous pouvez enfin commencer à vous amuser. Levez le bras pour que le drone prenne de l’altitude et descendez le bras pour que l’appareil se rapproche du sol. Déplacez votre bras vers la gauche pour que le quadricoptère se dirige vers cette direction. Vous pouvez également faire en sorte que le drone recule. Malheureusement, nous n’avons pas encore la possibilité de lancer la captation vidéo de cette façon. Néanmoins, on peut enclencher l’atterrissage en ayant les deux bras en l’air ou encore prendre des photos. Ce qui est particulièrement pratique pour les débutants.

Le système de contrôle par gestes a été assez décevant pendant les premiers mois qui ont suivi la sortie de ce drone. Cependant, le fabricant a apporté des mises à jour qui ont permis de résoudre les petits bugs. Désormais, cette fonctionnalité vous permet de manœuvre le Spark sans aucune difficulté. Vous pouvez même vous fier au contrôle par geste lorsque le temps se gâte. Toutefois, n’oubliez pas qu’il est déconseillé de se servir de ce type d’engin durant un orage.

Les limites du drone

Beaucoup de personnes ont attendu ce système de pilotage par gestes. Toutefois, notre équipe a trouvé que cette fonctionnalité est peu exploitable. Certes, pouvoir manœuvrer un drone grâce à de simples gestes de la main est amusant. Cependant, cela ne sert à rien si l’engin ne peut pas filmer en même temps. Quoi qu’il en soit, nous apprécions les efforts déployés par le fabricant. Désormais, le grand public a accès à cette technologie innovante qui va encore évoluer dans les années à venir.

Si vous désirez piloter ce drone en toute liberté, il vous faudra installer l’application mobile DJI GO 4 sur votre smartphone. Grâce à cet utilitaire mobile, vous avez la possibilité de faire des figures dignes de la gamme Phantom de la même marque. Une fois l’application lancée sur votre téléphone, vous pouvez diriger l’engin grâce à deux sticks qui apparaitront sur l’écran de votre smartphone. Malheureusement, d’autres éléments vont encombrer l’écran. Le pilotage devient alors assez complexe si l’on utilise un portable de petit gabarit. Nous avons déjà anticipé ce petit désagrément et c’est pour cette raison que nous avons opté pour le « Pack Fly More Combo ». En optant pour ce pack, vous recevez une radiocommande qui vous offre un pilotage bien plus aisé.

Si vous n’avez pas la possibilité d’acheter le pack, nous vous conseillons d’activer le mode « Quickshot ». De cette façon, l’engin suivra une trajectoire bien déterminée sans que vous n’ayez à toucher à rien. En choisissant l’un des modes de vol (Rocket, Dronie, Circle ou Helix), vous serez sûr de réussir vos photos et cette fois-ci, vous pouvez également enregistrer une vidéo. Les clichés et les vidéos seront directement sauvegardés sur votre smartphone ou sur une carte mémoire. Cette seconde option est bien plus recommandée si vous souhaitez obtenir des photos et des vidéos en Full HD.

 

D’autres modes de vol sont encore disponibles pour ne citer que le « Tap Fly ». Celui-ci vous permet d’envoyer le drone à un endroit précis depuis l’écran de votre smartphone. Vous pouvez également indiquer à l’appareil les coordonnées GPS d’un endroit où il doit se rendre. Grâce à « Active Track », le drone suivra un individu grâce à la reconnaissance faciale. Toutefois, veillez à ce que l’engin ne soit jamais hors de portée du signal WiFi pour éviter d’éventuels accidents.

Le fabricant semble avoir fait le nécessaire pour combler le manque d’ergonomie de l’application DJI GO 4. Néanmoins, comme nous l’avons déjà mentionné plus haut, vous ne pourrez pas utiliser librement ce drone sans une radiocommande. En vous procurant cet accessoire, vous parvenez à étendre la distance que peut parcourir l’engin. En effet, il pourra se déplacer dans un rayon de 2 km sans aucun problème. En utilisant une télécommande, toutes les informations concernant le vol seront affichées sur l’écran du smartphone. Ainsi, vous piloterez cet engin dans les meilleures conditions. Dans ce cas, nous vous incitions à essayer le mode « Sport ». Grâce à celui-ci, le drone atteindra une vitesse de pointe de 50 km/h et vous pourrez faire quelques figures acrobatiques.

Malheureusement, sa taille réduite est à la fois l’atout et le principal inconvénient de ce modèle. Du fait de sa petitesse, impossible de fixer une batterie puissante pour offrir une autonomie satisfaisante. Le DJI Spark ne volera pas plus de 15 minutes. Le temps de vol varie en fonction de plusieurs facteurs. Néanmoins, d’après nos tests, il a une autonomie moyenne de 13 à 14 minutes. Il est cependant possible de pallier cet inconvénient en achetant une batterie supplémentaire. Si vous décidez de faire cet achat, prévoyez au moins 60 € de plus. Sachez toutefois que la batterie du DJI Spark peut être rechargée grâce à un simple câble USB une fois qu’elle a été fixée au drone. Effectivement, l’engin est pourvu d’une borne micro-USB. Pour faire des économies, il vous suffira de vous procurer un « power-bank » pour recharger la batterie lorsqu’elle est complètement à plat.

Ce que les acheteurs pensent du DJI Spark

Vous pouvez lire les avis laissés par les précédents acheteurs de ce produit sur différents sites marchands tels qu’Amazon.

Un excellent drone pour les débutants

Le Spark est un drone idéal pour les amateurs. C’est un engin prêt à voler et facilement transportable. Avec toutes ses fonctionnalités innovantes, on entendra parler de lui pendant longtemps. Sa caméra ainsi que sa finition soignée ne laisseront pas indifférentes les personnes à la recherche du meilleur drone de 2018. Cependant, ne vous étonnez pas de son prix relativement abordable. Il vous faudra acheter le pack complet pour profiter pleinement de ce bijou de technologie. Dans ce sens, prévoyez au moins 150 € de plus pour vous fournir tous les accessoires utiles.

Vous aurez notamment besoin de la radiocommande pour obtenir des photos et des vidéos de meilleure qualité et une batterie supplémentaire sera indispensable pour prolonger l’autonomie de ce drone. Si vous souhaitez acquérir un modèle plus performant, nous vous conseillons de vous tourner vers le Mavic Pro. Par contre, si vous désirez vous procurer un drone pas cher de cette marque, le DJI Tello sera bien plus approprié.

 

Simon Adebisi Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *